Les bars insolites à Rome

Les bars insolites à Rome
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 Buffer 0 0 Flares ×

En visite à Rome, vous trouverez ici une sélection des bars insolites de la ville pour pimenter votre séjour dans la ville des sept collines.

Le Bar Necci

Le Bar Necci

Situé dans un coin perdu du fameux quartier de Pigneto, qui est à Rome ce que Hoxton est à Londres, ce chaleureux et élégant bar entouré d’un jardin était autrefois le lieu de prédilection de vieux ivrognes, des jeunes joueurs de billard et de l’encanaillé Pier Paolo Pasolini qui y a tourné quelques scènes de son premier film Accattone en 1961.

Les actuels propriétaires, avec le chef anglais Ben Hirst, ont fait de l’endroit un symbole du funk du début des années 70. Necci offre un petit déjeuner local le matin, se transforme en café l’après-midi, évolue en bar à apéro en début de soirée et devient un restaurant à part entière la nuit venue.

La cuisine du chef Hirst se base sur des ingrédients locaux, principalement bio, dans des recettes actualisées de l’ancienne taverne.

Le Cul de Sac

Situé juste près de la Piazza Navona, le vénérable Cul de Sac de Rome a été le premier bon bar à vin de la ville lorsqu’il a ouvert ses portes en 1977. Et il a très peu changé depuis ses premiers jours.

Il a su maintenir des standards élevés dans une zone où les fraudes touristiques sont devenues la règle. Les tables du trottoir sont très recherchées, l’intérieur est habillé d’un grand comptoir plein de fromages et de charcuteries.la vaste sélection de vins italiens a très peu de rivaux à Rome.

Un verre de blanc local vous est offert pour pas très cher, les amateurs de vins demanderont un cru plus raffiné. Les plats proposés se composent essentiellement de pâtés, jambons et fromages, de spécialités locales, de pâtes simples et de succulentes salades, tous savoureux et pas très coûteux à en juger la zone où le bar est situé.

Le Bar San Calisto

Le Bar San Calisto

Les rues de Trastevere sont l’une des plus foulées par les touristes à Rome surtout durant les soirées où bars et restaurants du pittoresque quartier luttent tant bien que mal avec la nuée de jeunes étrangers en vacances. Mais le Bar de San Calisto est l’exception qui confirme la règle.

Pendant sept décennies, il a su résister aux pressions pour se ressaisir pour les visiteurs, en restant le repaire de quelques glorieux artistes et autres intellectuels, punks et hippies en tout genre. La Peroni, bière embouteillée, consommée sans verre, est la boisson de prédilection des habitués de ces tables branlantes de la place pavée. Le café y est très bon et la crème glacée délicieuse, surtout servie en affogato – flottant dans un verre sundae de café ou d’alcool.

En hiver, le chocolat chaud garni de crème fouettée est légendaire. Le service pas très charmant en dialecte romain impénétrable constituera un changement rafraîchissant.

Le Cavour 313

Ce traditionnel bar à vin est idéal pour déguster un verre de vinum après une corvée culturelle autour du forum romain à proximité. Le décor sobre – devant de bar et étagères en acajou, sols en marbre et raccords en laiton – sert à concentrer l’attention sur votre verre, que vous pouvez choisir parmi quelques options parfaitement variées de mescita et sur plus d’un millier de bouteilles différentes.

Ils y servent une très bonne nourriture accentuée légèrement sur des soupes, de la charcuterie et des plateaux de fromages légers et sains, mais lourds de tarifs. Leurs délicieux desserts faits maison compensent toutefois tout déficit calorique.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 Buffer 0 0 Flares ×

Laisser un commentaire