Découvrez la gastronomie locale à Rome

Découvrez la gastronomie locale à Rome
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 Buffer 0 0 Flares ×

Vous aimez passer du temps à table à découvrir de nouvelles saveurs ? Une escapade culinaires à Rome enchantera vos papilles. La ville aux sept collines est réputée pour sa richesse gastronomique et vous fera vivre un séjour gourmand inoubliable.

La base de l’hospitalité romaine

pizza bianca

L’un des grands plaisirs d’un séjour à Rome est de flâner sans ses ruelles pittoresques, tout en humant les odeurs alléchantes qui émanent des restaurants traditionnels.

Pour une immersion totale dans la vie des Romains, poussez sans attendre la porte d’une trattoria. Ce restaurant typiquement italien vous fera goûter une cuisine authentique et sans prétention.

Vous tomberez littéralement sous le charme d’une ambiance familiale ainsi que des plats traditionnels, bon marché mais non moins succulents. En effet, les ingrédients sont frais et cultivés autour de Rome, gage d’une qualité exceptionnelle.

Si vous voulez vous abreuver des vins locaux, il faudra vous rendre dans une osteria. Vous dégusterez les meilleurs vins d’Italie, ceux que vous ne trouverez en aucun cas dans les supermarchés.

Et pour qu’ils puissent révéler tous leurs arômes, des en-cas préparés maison vous seront servis généreusement avec le verre. Finalement, la cucina povera, autrement dit la cuisine pauvre, est la seule qui vous fera faire un plongeon délectable dans la gastronomie locale de la ville éternelle. Vous vivrez une expérience gustative et humaine unique, dont vous ne risquez pas d’oublier de sitôt !

Des entrées d’une délicieuse simplicité

Quoi de plus transcendant que de goûter à l’authenticité de la cuisine locale dans sa région d’origine ? Attablez-vous et laissez-vous aller à la dolce vita en vous régalant avec les spécialités culinaires les plus vénérées de la capitale des chefs.

Pour commencer, vous n’échapperez pas à la fameuse pizza bianca. A l’origine, cette pâte à base de levure était cuite au temps de la Rome Antique dans les braises d’un feu de cheminée.

Avant d’être enfourné, le pain est aujourd’hui intégralement enduit d’huile d’olive. Simple mais tellement exquis et représentatif de l’Italie ! Antico Forno Roscioli, Via dei Chiavari 21, voilà l’adresse à privilégier si vous voulez vous en mettre plein les papilles.

Ne manquez pas non plus les traditionnels carciofi alla Romana qui occupent une place prépondérante dans le paysage gastronomique de Rome.

Avant d’être rissolés, les artichauts à la romaine sont délicatement farcis avec un mélange à base d’ail, de persil frais et de calament, une herbe que vous ne trouverez qu’en Italie dont le fumet est un subtil mélange entre l’origan et la menthe.

Ceux de la Matricianella sur la Via del Leone marqueront nécessairement les esprits de tout globe-trotteur en quête de saveurs authentiques !

L’agneau, une spécialité culinaire ancestrale

Il y a de cela plus de 3 000 ans, les bergers des collines environnantes traversaient les rues de Rome accompagnés de leurs troupeaux. Cet héritage pastoral a fait de l’agneau un ingrédient incontournable de la gastronomie locale.

L’agneau rôti abbacchio al fomo ainsi que la côtelette d’agneau grillée scottadito s’affichent sur tous les menus des trattorias. D’ailleurs, il serait dommage de ne pas déguster un abbacchio alla scottadito à la trattoria Al Moro située au 13 Vicolo Delle delle Bollette.

Le serveur vous apportera une assiette remplie de petites côtelettes d’agneau agrémentées de romarin, thym et estragon, puis grillées dans de l’huile d’olive.

Arrosez-les d’un filet de jus de citron avant de les manger avec les doigts, comme le font les Romains. Voilà un plat qui fait partie intégrante du folklore de la ville éternelle !

L’omniprésence des pâtes

La cuisine romaine ne serait pas ce qu’elle est sans sa bucatini, une espèce de spaghetti creuse indissociable de la capitale italienne. Préparée avec des tomates, de la pancetta, de la joue de porc et du pecorino râpé, la bucatini all’amatriciana chez Armando al Pantheon, 31 salita dè Crescenzi, est très populaire et figure à tous les menus.

Il en est de même des célèbres carbonara de l’Arcangelo au 59 Giuseppe Gioacchino Belli, traditionnellement cuisinées avec des penne. Cette recette serait née pendant la libération de Rome en 1944, lorsque les habitants eurent l’idée d’utiliser les rations militaires d’œufs et de lard en poudre pour en faire des pâtes sèches.

Votre visite gustative des plus beaux quartiers de Rome se clôtureront à merveille avec un traditionnel tiramisu ou crostata, soit une tarte à la confiture. Les glaces italiennes, gelato, ainsi que le caffè sont bien évidemment à toutes les tables, de quoi ravir les plus gourmets d’entre vous.

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Email -- Pin It Share 0 Buffer 0 0 Flares ×

Laisser un commentaire